Jardins-madrague.com » Espace technologique » Comment choisir sa resistance clearomiseur ?

Comment choisir sa resistance clearomiseur ?

Vous envisagez de changer la résistance de votre cigarette électronique ? La durée de vie moyenne de la résistance d’une cigarette électronique est d’environ deux à trois semaines selon la qualité, le type de liquide et le matériel de conception. Il est donc judicieux d’avoir à sa disposition une résistance de secours et de connaître les critères à prendre en compte pour bien choisir la résistance de son clearomiseur afin d’éviter d’expérimenter un goût de brûlé au moment de la vape.

La batterie de l’atomiseur/clearomiseur de la cigarette possède un voltage/puissance variable ?

Afin d’obtenir une quantité de vapeur correcte, optez pour des résistances aux capacités supérieures à 1,5 Ohm au cas où la batterie de votre cigarette électronique ne dispose pas de tension ou de puissance variable. Il ne vous sera pas possible d’opter pour des résistances ayant des capacités extrêmement faibles, au risque d’endommager votre équipement : une sécurité est en principe associée à la batterie de telle sorte que si la capacité de votre résistance est en dessous de 1,5 Ohm votre clearomiseur ne marche pas, pour votre protection.

Afin d’effectuer le choix de résistance pour clearomiseur idéal dans le cas où la batterie de ce dernier est équipée d’un voltage/puissance variable, il faut se renseigner sur la capacité minimale de la résistance acceptée par votre batterie qui varie en fonction des modèles. L’épaississement et la densité de la vapeur de votre clearomiseur s’accroîtront avec la faiblesse de la capacité de la résistance de votre cigarette : ces deux facteurs sont corrélés négativement. Vous observerez entre-autre :

  • Un volume de vapeur plus conséquent puisque la résistance chauffe plus rapidement et fort.
  • Un hit ou perception en gorge plus intense
  • Prenez toutefois garde car sa durée de vie encourra tout aussi le risque de s’amenuiser.
  • Un déchargement plus rapide de la batterie dû à une sur exploitation.
  • Une utilisation plus conséquente en e-liquide.
  • Des risques de « Dry hit » (sensation étrangère de brûlé) dans le cas d’utilisation détournée telles qu’une mauvaise hydratation de la résistance ou une chauffe trop conséquente, le e-liquide se vaporise plus rapidement.

Il est donc judicieux et sage de ne pas opter dès le départ pour des capacités de résistances très basses bien que les effets expérimentés puissent être attirants. Voici quelques recommandations :

  • Tension entre 3,3 et 4,2 V : résistance 1,5 Ohm
  • Tension entre 3,6 et 4,5 V : résistance 1,8 Ohm
  • Tension entre 3,7 et 4,8 V : résistance 2,2 Ohm
  • Tension entre 4,2 et 5,5 V : résistance 2,5 Ohm
  • Tension entre 4,4 et 6,0 V : résistance 2,8 Ohm

Le clearomiseur dispose-t-il d’un MOD ou BOX mécanique ?

Contrairement aux versions réglementées, les MOD et BOX mécaniques n’ont pas de protection et marchent normalement avec toutes sortes de résistances. Garde à vous toutefois, car c’est le courant déchargé par votre accumulateur pour clearomiseur qui déterminera la capacité minimale de votre résistance. Si vous choisissez le sub-ohm (résistances à capacités de moins de 1 Ohm), il est sage de toujours opter pour des accumulateurs au courant de décharge plus grand, afin de vous protéger.

Tout comme les batteries à tensions ou puissances variables, les MOD ou BOX électroniques ont une sécurité qui empêche d’opter pour des résistances particulières. Cependant des MOD et BOX peuvent être adaptés avec des résistances aux valeurs en Ohm faibles de l’ordre de 0,1 Ohm.